Reconnecter le monde : la conférence de haut niveau de l’OACI sur la Covid-19

L’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a organisé, du 12 au 22 octobre 2021, une conférence de haut niveau sur la Covid-19 (HLCC 2021) à laquelle ont participé virtuellement près de 1786 délégués de 129 Etats et 38 organisations internationales. La conférence a adopté une déclaration ministérielle qui exprime un message politique clair en faveur de la relance de l’aviation civile internationale ainsi que de sa résilience et sa durabilité.

Les dix jours de conférence étaient répartis en une séquence ministérielle, à laquelle a participé pour la France, le ministre délégué chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, suivie de deux volets plus techniques, portant l’un sur la facilitation, et l’autre sur la sécurité. Les débats se sont focalisés sur des objectifs de mobilité et de reprise du trafic aérien et ont abouti à des recommandations qui soutiennent le travail de l’équipe spéciale pour la reprise de l’aviation (CART), créée en avril 2020, les travaux en cours de l’OACI et les préconisations de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

La déclaration ministérielle encourage notamment le recours à la vaccination pour faciliter la mobilité en toute sécurité et fait appel à la suppression et l’allègement des exigences sanitaires pour les passagers vaccinés ou guéris. Il y est également indiqué que les solutions adoptées doivent tenir compte des écarts entre Etats pour l’accès au vaccin ou aux types de vaccins afin qu’aucun pays ne soit laissé de côté. D’autres points soulignés portent sur l’intérêt des corridors sanitaires comme solutions temporaires, ainsi que sur les enjeux liés à la numérisation du parcours passagers et le recours aux technologies « sans contacts », tel que les certificats sanitaires numériques, pour renforcer les mesures sanitaires et fluidifier le trafic.

Les délégués ont également abordé la résilience de l’aviation face à d’éventuelles pandémies futures ainsi que face au changement climatique. De nombreux Etats, dont la France, ont insisté sur l’importance de la décarbonation pour assurer la durabilité à long terme de l’aviation, ce qui a été repris dans la déclaration de haut niveau. Le ministre Djebbari a évoqué les pistes pour y parvenir et appelé de ses vœux l’adoption d’un objectif climatique de long terme (LTAG), à l’occasion de la 41eme session de l’assemblée, en octobre 2022.

Les participants ont reconnu les conséquences inédites et persistantes de la crise causée par la pandémie Covid-19 sur l’aviation civile internationale et l’objectif central de la conférence était de renforcer la coopération entre Etats afin de favoriser une relance sûre et efficace des activités aériennes.

PNG - 522.9 ko
Le ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari, lors de la HLCC 2021

Dernière modification : 14/04/2022

Haut de page