Protection de l’environnement

PNG

Limiter au minimum les effets des activités d’aviation civile sur l’environnement et améliorer la performance environnementale de l’aviation

Les travaux de l’OACI dans le domaine de l’environnement se concentrent principalement sur les problèmes dont le traitement peut le plus bénéficier d’une approche commune coordonnée à l’échelle mondiale, à savoir le bruit des aéronefs et les émissions des moteurs d’aviation.

Pour réaliser cet Objectif stratégique, l’Organisation élabore des normes, des politiques et des orientations sur l’application de mesures intégrées de réduction du bruit et des émissions des moteurs d’aéronefs qui tiennent compte des progrès technologiques, des procédures d’exploitation, d’une bonne organisation de la circulation aérienne, d’une planification judicieuse des aéroports et de l’utilisation des terrains ainsi que de l’emploi d’options fondées sur le marché.

La plupart des travaux sont effectués par le Comité de la protection de l’environnement en aviation (CAEP) créé par le Conseil de l’OACI, qui est composé de membres et d’observateurs provenant d’États ainsi que d’organisations intergouvernementales et non gouvernementales représentant l’industrie de l’aviation et le secteur environnemental.

Le Conseil examine et, tous les trois ans, en vue de son adoption par l’Assemblée de l’OACI, actualise un Exposé récapitulatif de la politique permanente et des pratiques de l’OACI dans le domaine de la protection de l’environnement. La version actuelle, constituée des Résolutions A38-17 et A38-18, a été adoptée à la dernière Assemblée de 2013 et fixent notamment un objectif de croissance neutre en carbone à compter de 2020 – CNG2020. Ces résolutions constituent le cadre de référence des travaux de l’OACI sur le sujet. Ainsi, l’action de l’Organisation contre le changement climatique repose actuellement sur plusieurs piliers, dit « panier de mesures » : les progrès techniques et opérationnels (consommation de carburant des avions, optimisation des routes aériennes), les mesures règlementaires (norme de certification CO2 des aéronefs),), les carburants alternatifs durables, et la mesure de marché pour le CO2 (Global Market Based Measure - GMBM).

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 27/11/2017

Haut de page