La France s’implique dans le contre-terrorisme aéronautique aux côtés de l’ONU

La France a participé à la réunion spéciale du Comité du contre-terrorisme des Nations-Unies, consacrée aux menaces terroristes dans l’aviation civile internationale.

JPEG - 44.6 ko
L’ambassadeur de France à l’OACI Philippe Bertoux

L’intervention de l’Ambassadeur de France

M. Philippe Bertoux, Ambassadeur - Représentant permanent de la France au Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), a été invité à présenter la position française lors du panel « Coopération, Assistance et Coordination des Agences », qui préludait la réunion spéciale du Comité du contre-terrorisme (CTC) consacrée aux menaces terroristes dans l’aviation civile, qui s’est tenue vendredi 7 juillet dans les locaux de l’ONU à New York.

Cette réunion spéciale s’inscrivait dans la continuité de la résolution 2309 (2016, format pdf) adoptée par le Conseil de sécurité le 22 septembre 2016 et qui demande aux États de prendre des mesures à la fois collectives, dans le cadre de l’OACI, et individuelles pour répondre efficacement aux attentats terroristes contre l’aviation civile, lesquels « constituent une menace contre la paix et la sécurité internationales ». Le Conseil de sécurité priait également dans sa résolution le CTC « de tenir dans les 12 mois, en coopération avec l’OACI, une réunion spéciale sur la question des menaces terroristes contre l’aviation civile ». L’objectif de cette réunion spéciale était de permettre au CTC de dialoguer avec les États membres et les organisations internationales et régionales concernées sur la menace terroriste dans l’aviation civile internationale, ainsi que d’identifier les moyens de renforcer et de promouvoir la mise en œuvre des normes internationales dans le domaine de la sûreté aérienne.

M. Philippe Bertoux, qui assumera à compter de septembre prochain et pour un an la présidence du comité de l’intervention illicite du Conseil de l’OACI (1), a insisté sur l’importance de la coopération internationale pour lutter efficacement contre les menaces terroristes dans l’aviation civile internationale. Il a souligné dans ce domaine l’engagement de la France dans plusieurs activités de coopération et les priorités et principes qui guident celles-ci. Outre les activités bilatérales menées par les différents ministères français, M. Bertoux a particulièrement insisté sur les actions françaises d’appui aux initiatives propres de l’OACI comme, par exemple, la mise à disposition d’un expert auprès du plan de l’OACI pour la sûreté en Afrique (AFI SECFAL) et d’auditeurs au profit du programme d’audits sûreté de l’organisation.

JPEG - 55.3 ko
L’intervention de la Secrétaire générale de l’OACI Fang Liu

L’allocation de la Secrétaire générale de l’OACI

La Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu, a présenté lors de son allocution d’ouverture les principales menaces terroristes qui pèsent sur le transport aérien et auxquelles la communauté internationale doit répondre. Outre les mesures mises en place au niveau de l’OACI, dont un nouveau Plan mondial pour la sûreté de l’aviation en cours de finalisation, elle a également indiqué l’importance de l’engagement politique et financier des gouvernements dans le domaine de la sûreté aérienne.
Conformément à la résolution 2309 (2016) les résultats de cette réunion spéciale seront présentés au Conseil de sécurité en septembre prochain.

JPEG - 56.8 ko
Logo de la campagne anti-terroriste du CTC

(1) Le Comité de l’intervention illicite est le comité permanent du Conseil de l’OACI en charge des sujets en lien avec la sûreté de l’aviation. Sa présidence annuelle est tournante entre les 36 membres du Conseil. Ce comité peut s’appuyer sur le Groupe d’experts de la sûreté de l’aviation (AVSEC Panel) composés d’experts désignés par les États membres de l’OACI.

Pour en savoir plus

- Comité du contre-terrorisme de l’ONU (CTC)

Dernière modification : 12/10/2017

Haut de page