La Direction générale de l’aviation civile apporte un soutien technique à la Macédoine et à l’Indonésie

JPEG - 265.6 ko
Signature de l’accord de partenariat entre la DGAC française et l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM)
Crédit photo : DGAC

Au cours des dernières semaines, la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) a signé deux accords de coopération technique avec, respectivement, l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM) et l’Indonésie. Ces actions s’inscrivent pleinement dans la volonté de la France de soutenir l’initiative de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) « No Country Left Behind » (Aucun pays laissé de côté).

JPEG - 193.4 ko
Signature de l’accord de partenariat entre la DGAC française et l’Indonésie
Crédit photo : DGAC

Le 4 mai 2017, à l’occasion de la réunion à Paris des États-membres de la Conférence européenne de l’aviation civile (CEAC), les Directeurs généraux de l’aviation civile française et de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM) ont signé un accord de coopération technique bilatérale.

Cette coopération, qui pourra prendre la forme par exemple d’envoi d’experts, de tenue de séminaires communs ou encore de formations à l’ENAC, pourra porter sur tous les sujets liés au développement de l’aviation civile, notamment celui de la sécurité. Cette action de coopération illustre la volonté de la France de contribuer autant que possible à la mise en place de l’espace européen commun de l’aviation voulu de longue date par l’Union européenne avec ses voisins.

Le 20 avril 2017, dans la foulée du déplacement du Président de la République en Indonésie, les Directions générales de l’aviation civile française et indonésienne (DGCA) ont signé, à Jakarta, un accord étendant leur coopération technique aux années 2018 et 2019. Cette action de coopération bénéficie du soutien d’Airbus.

Les deux aviations civiles travaillent ensemble de longue date puisque leur coopération remonte à 2011, centrée sur le domaine de la sécurité aérienne. En effet, l’aviation civile connaît un développement considérable en Indonésie qui, du fait de sa géographie très particulière (13.466 îles dont 922 seraient habitées) constitue déjà le 5ème plus grand marché au monde pour les vols domestiques. Par ailleurs, sa forte croissance économique et son rôle essentiel dans l’AESAN en font une destination de plus en plus importante pour les vols internationaux. L’ensemble des acteurs du secteur aérien doit donc relever le défi de conjuguer la croissance du trafic avec une amélioration de la sécurité, de manière notamment à faire progressivement sortir les compagnies indonésiennes de la « liste de sécurité » de l’Union européenne. Le travail déjà engagé porte progressivement ses fruits puisque, à la suite de décisions prises par l’UE en 2015 et 2016, déjà 7 compagnies peuvent voler en Europe (Garuda Indonesia, Airfast Indonesia, Ekspres Transportasi Antarbenua, Indonesia Air Asia, Citilink, Lion Air et Batik Air).

JPEG - 280.6 ko
Signature de l’accord de partenariat entre la DGAC française et l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM)
Crédit photo : DGAC
JPEG - 263.7 ko
Signature de l’accord de partenariat entre la DGAC française et l’Indonésie
Crédit photo : DGAC

Dernière modification : 18/09/2018

Haut de page