La DGAC française et l’ASECNA africaine ont renouvelé leur accord de coopération

La Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) et l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ont renouvelé leur accord de coopération technique pour une durée de 4 ans.

JPEG - 324 ko
Signature de l’accord entre la DGAC et l’ASECNA

L’ASECNA, créée en 1959 par une convention signée à Saint-Louis (Sénégal) et remplacée par la convention signée à Dakar le 15 octobre 1974, est un établissement public international chargé de la gestion des espaces aériens des États membres. Elle fournit des services de navigation aérienne et gère l’organisation des espaces aériens, la publication de l’information aéronautique, et la prévision et transmission des informations dans le domaine de la météorologie aéronautique pour une superficie totale de 16 millions de km2 (soit 1,5 fois l’Europe) répartie en 6 régions d’information en vol (F.I.R) telles que définies par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Elle constitue, après plus d’un demi-siècle, un modèle achevé de gestion coopérative d’espaces aériens, et est la plus ancienne institution de coopération et d’intégration africaine et malgache.

Elle compte 18 États membres, dont 17 pays africains (Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée–Bissau, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Union des Comores) et la France. Ces États partagent leur attachement à cet outil commun, symbole des vertus de la coopération et de l’intégration régionale.

Le protocole de coopération technique établi ce 27 avril entre l’ASECNA et la DGAC a pour objectif de soutenir la politique de l’ASECNA, dont le rôle est d’améliorer la qualité des services rendus aux usagers aériens, tout particulièrement en terme de sécurité de la navigation aérienne. Cet accord contribue également à aider l’ASECNA à promouvoir la réalisation d’un « ciel unique africain » par le biais notamment de la réalisation d’études, d’actions de formation et d’échanges d’experts. Cet accord implique aussi l’organisation conjointe d’ateliers et de conférences, la mise à disposition d’équipements et de logiciels par l’une ou l’autre des Parties, ou encore la promotion en commun de coopérations internationales.

On rappellera que la France et l’ASECNA sont partenaires depuis 2012 dans le cadre du programme de procédures de vol en Afrique (AFPP) mis en place par l’OACI afin d’atteindre de manière durable les objectifs de la résolution 37-11 de l’Assemblée de l’organisation, laquelle fixe des objectifs précis en matière de navigation basée sur la performance.

JPEG - 296.6 ko
Signature de l’accord entre la DGAC et l’ASECNA

En savoir plus

- Site internet de l’ASECNA

Dernière modification : 12/10/2017

Haut de page